Prix Jacques Lebbe

La date limite de candidature a été fixée au 28 février.

Les candidatures sont à envoyer à

syst.contact@gmail.com

La SFS a créé en 2001 un prix dédié à la mémoire de Jacques Lebbe
Ce prix est destiné à soutenir des étudiants en systématique, en récompensant des travaux développés en systématique, aussi bien théorique ou appliquée à une étude de cas. La qualité de la compréhension des méthodes, développées et/ou utilisées par le candidat dans son travail, est dans tous les cas un élément important de l’évaluation du jury.
Chaque année le prix est attribué pour un mémoire de master 2 soutenu dans une institution française lors de l’année en cours.
Le prix est remis lors des journées annuelles de la société. Tous les candidats sont invités, s’ils le souhaitent, à y faire connaître leur travail par un poster ; et le lauréat est convié à le présenter brièvement oralement.


Candidature / Attribution du prix
Les étudiants, membres ou non de la SFS, font soit acte volontaire de candidature, soit peuvent être proposés par un tiers.
Un jury, composé de trois personnes, examine les mémoires proposés par les candidats.
La composition du jury comporte trois membres: le président de la SFS en exercice, plus deux membres de la SFS proposés chaque année par le conseil.
Les candidatures sont à adresser au secrétariat de la SFS sous la forme du formulaire (formulaire PDF) dûment rempli, accompagné d’un exemplaire du mémoire tel qu’il a été soumis à la fin du stage et d’un CV.


Dotation
Le lauréat reçoit une somme de 300 euros et une adhésion de trois ans à la SFS.


Liste des lauréats

  • 2001 : Eric Bapteste. Phylogénie des eucaryotes fondée sur de multiples marqueurs protéiques.
  • 2002 : Mahé Ben Hamed, sous la direction de Pierre Darlu. Evaluation de la congruence entre évolutions génétique, morphologique et linguistique : Modèles et Méthodes.
  • 2003 : Claire Bardel, sous la direction de Pierre Darlu et Emmanuelle Génin. « Utilisation de phylogénies d’haplotypes pour la mise en évidence de facteurs génétiques de risque dans les maladies complexes.
  • 2004 : Thomas Janssen, sous la direction de Harald Schneider. Phylogénie et radiation des Fougères Drynarioides  (Polypodiaceae, Polypodiidae).
  • 2005 : prix non attribué.
  • 2006 : Deux gagnants ex aequo. Lucie Bittner, sous la direction de Bruno de Reviers et Florence Rousseau. Phylogénie moléculaire des Dictyotales (Ochrophyta, Phaeophyceae) et caractérisation des morphotypes néocalédoniens du genre Padina par l’utilisation des séquences des gènes rbcL et psaA. Aurélien Odent, sous la direction de Thierry Bourgoin, Cyril Gallut et Angel Anta. La Synonymie dans tous ses États : représentation formelle de la synonymie dans une base de données taxonomiques.
  • 2007 : Thomas Silberfeld, sous la direction de Bruno de Reviers et Florence Rousseau. Phylogénie des algues brunes (Ochrophyta, Phaeophyceae) basée sur les séquences de huit gènes mitochondriaux et plastidiaux.
  • 2008 : Deux gagnantes ex aequo. Jeanne Ropars, sous la direction de Véronique Barriel et Dario de Franceschi. La phylogénie des Malvaceae. Elise Tancoigne, sous la direction d’Alain Dubois, Régine Vigne-Lebbe et Annemarie Ohler. Métataxinomie : l’état de la taxinomie zoologique à l’aube du 21e siècle.
  • 2009 : prix non-attribué.
  • 2010 : Deux gagnantes ex aequo. Marie Fisler, sous la direction de Guillaume Lecointre et Jean-Jacques Szczeciniarz. La métaphore de l’arbre dans les sciences naturelles. Anaïs Grand, sous la direction de René Zaragüeta i Bagils. Trente ans après, l’Assumption 2 accessible à l’intuition : la méthode FFINAL.
  • 2011 : prix non-attribué.
  • 2012 : Donald Davesne, sous la direction de Cyril Gallut et Olga Otero. Les acanthomorphes (Actinopterygii, Teleostei) sont-ils monophylétiques ? Apport des données fossiles et moléculaires.
  • 2013 : prix non-attribué.
  • 2014 : Valentin Rineau, sous la direction de Michel Laurin et Anaïs Grand. Ordonner, polariser, traiter : Apports de la systématique expérimentale en cladistique.
  • 2015 : Romain Sabroux, sous la direction d’Alexandre Hassanin et Laure Corbari. Biodiversité  et  Histoire évolutive des Ammotheidae (Arthropoda : Pycnogonida).
  • 2016 : Alexis Dambry, sous la direction de Violaine Nicolas. Phylogéographie et révision systématique  du  complexe Crocidura hildegardeae Thomas, 1904.
  • 2017 : Deux gagnantes ex aequo. Artemis Korniliou, sous la direction de René Zaragüeta i Bagils et Bouziane Khalloufi. Biogéographie diachronique : une approche cladistique. Mathilde Scheifler, sous la direction d’Yves Desdevises et Laure Guillou. A la recherche de patrons cophylogénétiques au sein d’une association symbiotique mutualiste impliquant les Soritinae (Foraminifera, Milioda) et le genre Symbiodinium (Dinophyta, Suessiales).
  • 2018 : Mathieu Faure-Brac, sous la direction de Jorge Cubo. Les Synapsides étaient-ils primitivement endothermes ? Une étude paléohistologique sur l’origine de l’endothermie mammalienne.
  • 2019 : Salomé Strauch, sous la direction de Sylvie Le Bomin. Description de la diversité morphologique des harpes d’Afrique centrale.
  • 2020 : Elie Mario Saliba, sous la direction de Annemarie Ohler et Régine Vignes-Lebbe. Élaboration d’un thésaurus portant sur la nomenclature zoologique.